Filtres de la recherche en cours :

Portrait de Napoléon III

XXX

Légende sur document :

Portrait d'après Nature de Sa Majesté Napoléon III

Légende imprimée sur une étiquette collée au verso de la carte.


Mots Clés

Paris Napoléon III

Collection

WIEDEMANN
verso

Datation : 20 avril 1858

Commentaire datation : La date est inscrite sur l'étiquette collée au dos de l'image ( datation min. : 1858, datation max. : 1858 )

Auteur du cliché : Mayer (Louis Frédéric et Ernest Léopold) et Pierre Louis Pierson

Editeur : Gaudin Alexis et Frère , mention d'édition : Alexis Gaudin et Frère, Editeurs.

Lieu de la prise de vue : /Europe/France/Île-de-France/Paris/Paris

Texte au verso : Portrait d'après Nature de Sa Majesté Napoléon III (Charles-Louis) Empereur des Français Né le 20 avril 1808, du mariage de Louis Napoléon, roi de Hollande et de la reine Hortense Eugénie ; Marié, le 29 janvier 1853, à Eugénie, Impératrice des Français, née le 5 mai 1826. Ce portrait a été photographié, le 20 avril 1858, par MM. Mayer Frères et Pierson, Photographes de Sa Majesté Empereur des Français, Alexis Gaudin et Frère, Editeurs. Déposé Paris. - Imp. Napoléon Cilaix et Cie - 4598

Analyse :

La vue a été prise le 20 avril 1858 ; elle porte le timbre sec de la Maison Gaudin.
Voici ce qu'en dit Ernest Lacan dans le Journal La Lumière daté du samedi 5 juin 1858.
La plupart des grands journaux ont déjà annoncé la publication d'un portrait stéréoscopique de l'Empereur, photographié le 20 avril dernier, par MM.Mayer frères et Pierson. Bien qu'il soit impossible de décrire une œuvre de cette nature, elle a trop d'importance à tous égards pour que la Lumière puisse se dispenser de lui consacrer au moins quelques lignes. Dans cette épreuve (sur papier) d'une exécution magistrale, l'Empereur, portant l'uniforme de lieutenant général, est représenté assis. La tête découverte et vue de trois quarts pleins, se modèle avec une grande énergie et une délicatesse extrême. Le bras gauche s'appuie négligemment sur un guéridon, tandis que la main droite, posée sur la cuisse par un mouvement habituel aux cavaliers, donne à la pose une grande fermeté ; l'attitude entière est à la fois naturelle et gracieuse. L'effet de cette magnifique épreuve est d'autant plus puissant au stéréoscope, que la lumière, frappant à 45 degrés, comme dans un atelier de peintre, fait valoir moindres reliefs en accusant vigoureusement les contours. On se demande comment les auteurs de cette œuvre, opérant dans un salon parfaitement éclairé, ont pu obtenir un pareil résultat. Tout le monde est frappé de la merveilleuse ressemblance de ce portrait ; mais ce que les artistes y reconnaissent avec admiration, c'est le mouvement, la couleur et la vie. Nous ne croyons pas qu'il soit possible d'arriver à une réussite plus complète, et nous n'hésitons pas à déclarer que, pour nous, cette épreuve est un chef d'oeuvre de MM.Mayer frères et Pierson. Ajoutons que les éditeurs, MM. Alexis Gaudin et frère, n'ont rien négligé pour assurer le succès de cette publication vraiment populaire. Le rage se fait dans leurs ateliers, et chaque exemplaire, marqué de leur timbre, est revu avec le plus grand soin avant d'être livré au public. Une courte notice résume en quelques dates la biographie de l'auguste modèle ; enfin la modicité du prix met ce magnifique portrait à la portée de toutes les bourses.
ERNEST LACAN

Bibliographie :

Journal La Lumière 5 juin 1858.

Etat de conservation : bon

Lieu de conservation : Talence

Type de support : Photographies collées sur carton

Dimensions du support : 9 x 18 cm

Dimensions de l'image Haute Définition : 8250 X 3769 pixels

Information développement : Positif

Information couleur : Noir et Blanc

Type de stéréo sauvegardée : Anaglyphe (bleu / rouge)

Date d'entrée dans la stéréothèque : Octobre 2013

Proprietaire : M. Wiedemann

N° d'inventaire : WIE315

Elaboration de la notice : Catherine Carponsin-Martin (indexation collaborative)