Filtres de la recherche en cours :

Saqqarah, vue sur la pyramide à degrés de Djéser

XXX

Légende sur document :

32 Pyramide de Sakkarah

Légende imprimée au dos de la carte


Mots Clés

Gouvernorat De Gizeh Pyramide à degrés Désert garçon

Collection

MAGENDIE
verso

Datation : Entre 1867 et 1876

Commentaire datation : Bonfils débute sa carrière de photographe en 1867 à Beyrouth et l'iamge figure dans le catalogue de 1876 ( datation min. : 1867, datation max. : 1876 )

Auteur du cliché : Inconnu

Série : Égypte Nubie , numéro : 32

Editeur : Bonfils Félix Alais

Lieu de la prise de vue : , Gouvernorat De Gizeh , Égypte /Afrique/Égypte/Gouvernorat de Gizeh

Texte au recto : A gauche : Bonfils Félix Alais A droite : Égypte. Nubie.

Texte au verso : N°32 Pyramide de Sakkarah Cette pyramide, la plus importante d'un groupe de huit ou dix, est située près du village de Sakkarah. Deux de ses faces mesurent 120 mètres et les deux autres 107 mètres, contrairement à la règle universelle, suivant laquelle les pyramides présentent, en plan, un carré parfait. Sa disposition en gradins étagés, au nombre de cinq, est remarquable ; l'âge du monument et le nom du roi auquel il servit de tombeau sont inconnus. Il existe, sur la partie centrale de cette pyramide, un large puits qui pénètre très avant dans le sol ; le sarcophage est au fond, dans un caveau fermé au moyen d'un bloc de granit. Pyramid of Sakkarah. This pyramid, is the most important of a group of 8 or 10, situated near the village of Sakkarah and the ruins of Memphis. Its base, a rectangle of 120 meters long and 107 broad, differs from that of other pyramids, which is invariably. This pyramid has five terraces, decreasing in height towards the summit, whereas the sides of other pyramids form united planes. The age of this monument and the name of the king for whose tomb it served, are unknown. It has, like other pyramids, a sloping shaft very deep, and leading to an underground vault which contains at the furthest end the sarcophagus, and is closed by a block of granite. Die pyramide von Sakkarah Diese Pyramide, die wichtigste einer Gruppe von acht oder zehn, liegt bei dem Dorf Sakkarah. Zwei Seiten derselben traben 120 Meter Laenge, die beiden anderen 107 Meter, in Gegensatz gegen die allgemeine Regel, nach welcher der grund der Pyramiden ein Quadrat bildet. Bemerkenswert ist auch, dass sie sich in fünf Stufen oder Storkwerken erhebt. Ibr Alter und der Name des Koenigs, dessen Grabmal sie ist, sind unbekannt. In der Mitte dieser Pyramide befindet sich ein breiter Schacht, der bis tief in den Boden hinabreicht. Auf dem Grund desselben, in einem Gewoelbe, das mit einem Granit block verschlossen ist, steht der Sarkophag. Vues de tout l'Orient. Bonfils, Phot., Alais (Gard), France. - Dépôts : Paris, Beyrouth, Jérusalem, Caire, Alexandrie, Port-Saïd ; pour l'Autriche et l'Allemagne, à Bâle (Suisse)

Analyse :

Saqqarah est le nom de l’ancienne nécropole de la cité de Memphis, une des capitales de l’Égypte antique. Située à moins de 30 kilomètres du Caire, sur la rive gauche du Nil, elle contient les sépultures de nombreux pharaons et hauts fonctionnaires égyptiens. La nécropole est impressionnante : elle mesure 6 kilomètres de long sur 1,5 kilomètre de large soit la superficie la plus grande pour une nécropole égyptienne. Elle est sur un vaste plateau à peu près plat qui domine la vallée du Nil.
Le complexe funéraire ne compte pas moins d’une quinzaine de monuments datant de différentes époques.
Le nom « Saqqarah » a pour origine celui de dieu Sokar, divinité funéraire de Memphis. Lorsque la haute et la Basse Égypte se réunirent en un seul royaume (Ie dynastie), les premières tombes firent leur apparition sur le site (principalement celles des grands notables). À l’époque, les tombeaux n’étaient pas des pyramides, mais des mastabas. Ce sont de grandes constructions rectangulaires faites en briques (pour les premières) ou en pierres.
Le monument le plus intéressant de Saqqarah est la fameuse pyramide à degrés, tombeau du pharaon Djéser ou Djoser (IIIe dynastie). Il s’agit de la première pyramide égyptienne et aussi du premier tombeau construit intégralement en pierres, donc conçu pour résister aux épreuves du temps.
Son architecte fut le célèbre Imhotep (« celui qui vient en paix » en égyptien). Son idée a été de construire un mastaba à l’origine, d’environ 121 m de long sur 109 m de large, puis d’en superposer d’autres de tailles décroissantes jusqu’au sommet.
De cette façon, on obtient une pyramide comportant 6 degrés avec une hauteur totale de 62 mètres. Il s’agit là d’une grande évolution dans la construction des tombeaux égyptiens.
En construisant une pyramide, l’idée d’Imhotep était de rapprocher le plus possible, le souverain, du ciel et donc des dieux. L’aspect « en degrés » quant à lui peut être vu comme une sorte « d’escalier divin », facilitant l’ascension du pharaon défunt.
Pour construire la pyramide, les bâtisseurs ont utilisé des moellons de pierres calcaires de tailles différentes en fonction de ce qui était construit.
Ce tombeau très novateur, achevé vers 2600 avant J.-C., était destiné au pharaon Djéser ou Djoser. Ce dernier était connu pour son aspect pacifique et sa grande justesse dans l’administration du pays. Il faut aussi savoir qu’Imhotep était le vizir du pharaon Djéser. Ce ne fut d’ailleurs pas sa seule fonction. Il était aussi médecin, philosophe, écrivain et bien sûr architecte. Après sa mort, sa grande sagesse lui a valu l’honneur d’être élevé au rang de divinité. Il devint peu à peu la divinité principale de Memphis.
La pyramide est l’emblème du complexe funéraire, mais ce n’est qu’un élément d’un ensemble funéraire de grande taille, qui est inclus dans un vaste rectangle orienté suivant les quatre points cardinaux entouré d’un haut mur. Deux cours se dessinent, une grande au sud et une plus petite au nord, un tombeau séparé, un temple, des chapelles, des galeries avec de nombreuses salles, des autels en plein air, une entrée et sa longue colonnade, etc.
L’enceinte du complexe funéraire de Djéser est impressionnante pour ce qu’il en reste. Il s’agit d’une enceinte à redans. Cela signifie que le mur n’est pas rectiligne, il est fait de petites portions décalées dans le sens de la profondeur, ces portions prenant des tailles différentes en fonction de leurs emplacements. Les plus grands sont décorés d’une fausse porte, il y en a quatorze ; une quinzième porte est bien réelle. C’est la seule entrée du complexe funéraire. Le mur à redans était fortifié, il était équipé de 211 bastions et d’un chemin de ronde.

Bibliographie :

https://eap.bl.uk/archive-file/EAP644-1-1
https://mediatheque-patrimoine.culture.gouv.fr/decouvrir/visites-guidees/voyages-et-expeditions/felix-bonfils-1831-1885
https://www.penser-la-photographie.com/blog/bonfils-un-photographe-en-orient/
https://heritage.bnf.fr/bibliothequesorient/fr/felix-bonfils-art
Le site de Saqqarah (egyptos.net)
Circuit de visite de la pyramide de Djéser (merveilles-du-monde.com)
La pyramide de Djéser (merveilles-du-monde.com)

Etat de conservation : bon

Lieu de conservation : Lescar

Type de support : Photographies collées sur carton

Dimensions du support : 8,5 x 17,2 cm

Information développement : Positif

Information couleur : Noir et Blanc

Date d'entrée dans la stéréothèque : Novembre 2014

Proprietaire : M. Magendie

N° d'inventaire : Mag3065

Elaboration de la notice : Catherine Carponsin-Martin et Line Bernadat