Filtres de la recherche en cours :

Puteaux, atelier de tournage des bougies de l'usine De Dion-Bouton

XXX

Légende sur document :

Tourneurs de bougies.

La légende est inscrite en bas de l'image.


Mots Clés

Puteaux De Dion-Bouton Homme Bouton Georges Dion Albert de Trépardoux Charles Lampe Rambarde Banc Tabouret Casquette

Collection

DE_DION_BOUTON
stereo

Datation : 1906

Commentaire datation : La date est indiquée sur la visionneuse.

Auteur du cliché : Inconnu

Lieu de la prise de vue : /Europe/France/Île-de-France/Hauts-de-Seine/Arrondissement de Nanterre/Puteaux

Texte au recto : Tourneurs de bougies. 22

Analyse :

Ce lot présente une série exceptionnelle de 49 vues apparemment conçues par les responsables de l’entreprise De Dion-Bouton eux-mêmes comme un reportage complet sur leur entreprise, les différents ateliers et les principales automobiles au catalogue en cette année 1906.
Il convient de rappeler que le comte de Dion s’est associé dès 1883 avec les mécaniciens Georges Bouton et Charles Trépardoux pour fonder une entreprise dont l’objectif est d’abord de construire une petite voiture à vapeur. A partir d’octobre 1884, ils s’installent dans une nouvelle usine à Puteaux. Rapidement, ils développent leurs propres moteurs à explosion. A partir de 1895, alors que Trépardoux a quitté l’association l’année précédente, ils sont les premiers constructeurs de petits moteurs au monde.
Albert de Dion a l’intelligence de son époque : il développe la participation de ses véhicules dans les courses automobiles. En 1896, il fait partie des fondateurs de l’Automobile Club de France. Il faut certainement voir ce reportage photographique dans cet esprit : celui de faire parler de son entreprise par d’autres moyens que la simple « réclame ». Il s’agit certainement ici de diffuser ces vues selon toutes sortes de moyens : peut-être en organisant des séances de visionnage dans l’entreprise elle-même lors de l’accueil de personnalités puisque la visionneuse est marquée à l’enseigne de la raison sociale de la société (tous les grands de ce monde, et notamment les souverains de toute l’Europe, se sont intéressés à ses productions).
Certaines photos de cette série sont d’ailleurs très connues, comme celles de la sortie des ouvriers de l’usine. Vers 1906, l’usine occupe à Puteaux 22 000 m2 et emploie autour de 1 300 personnes. En 1900, De Dion est le plus important constructeur d’automobiles et de moteurs du monde. Mais il perdra progressivement cette prééminence dans les années précédant la Première Guerre mondiale.
La vue DB029 nous montre l’atelier de tournage des bougies ; les électrodes étaient donc montées sur des supports tournés, peut-être dans une sorte de bakélite.
De Dion-Bouton est une entreprise intégrée, c’est-à-dire qu’on y fabrique pratiquement toutes les pièces et tous les équipements qui seront montés sur les véhicules.
Ici, c’est bien un atelier d’hommes, mais dans une salle petite et propre : cette opération reste minutieuse. Nous sommes dans la phase qui précède immédiatement celle de la photo DB028.

Bibliographie :

La Vie de l’Auto (hebdomadaire), La fabuleuse histoire d’Albert de Dion et Georges Bouton par Alexis, janvier à octobre 1991.
Encyclopédie de l’Automobile, Editions Gründ, Paris 1992, article De Dion Bouton.
De Dion-Bouton une aventure industrielle, Musée national de la voiture et du Tourisme, Château de Compiègne, mai 1993,
Au cœur des voitures françaises, Hachette Collections, Paris 2003, article De Dion-Bouton,
La grande époque des De Dion-Bouton, René Ville et l’Amicale De Dion-Bouton, septembre 2004

Etat de conservation : bon

Lieu de conservation : Langon

Type de support : Verre

Dimensions du support : 8,5 x 17 cm

Information développement : Positif

Information couleur : Noir et Blanc

Type de stéréo sauvegardée : Anaglyphe (bleu / rouge)

Date d'entrée dans la stéréothèque : Juillet 2011

Proprietaire : Amicale De Dion Bouton

N° d'inventaire : DB029

Elaboration de la notice : Christian Bernadat (indexation collaborative)